Qu’est-ce que la calvitie féminine ?

La calvitie féminine, aussi appelée alopécie androgénétique, est une chute de cheveux qui affecte les femmes. C’est assez semblable à la calvitie masculine.

La perte de cheveux chez les femmes est normale, surtout avec l’âge. Jusqu’à deux tiers des femmes perdent leurs cheveux après la ménopause. Moins de la moitié des femmes dépasseront l’âge de 65 ans en ayant la totalité de leur chevelure.

La calvitie féminine est héréditaire. Elle est plus fréquente après la ménopause, si bien que les hormones sont probablement responsables. Si vous remarquez que vous perdez des cheveux, consultez votre médecin ou un dermatologue. Ils seront en mesure de déterminer si vous souffrez de calvitie ou d’un autre type de perte de cheveux.

Plus vite vous serez prise en charge, plus vite vous serez en mesure d’arrêter la perte , et éventuellement, de faire repousser les cheveux.

À quoi ressemble la calvitie féminine ?

Chez les femmes qui présentent des signes de calvitie, la phase de croissance des cheveux ralentit. Les nouveaux cheveux mettent plus de temps à pousser. Les follicules pileux se rétrécissent, ce qui fait que les cheveux deviennent plus fins. Cela peut entraîner des cheveux qui se cassent facilement. Il est normal que les femmes perdent de 50 à 100 cheveux par jour, mais celles qui présentent une calvitie féminine peuvent en perdre beaucoup plus.Chez les hommes, la perte de cheveux commence à l’avant de la tête et se déplace vers l’arrière jusqu’à ce qu’ils deviennent chauves. Les femmes perdent tous leurs cheveux en même temps. Les cheveux au niveau des tempes peuvent aussi tomber. Les femmes sont moins susceptibles d’être complètement chauves, mais il est possible que vous remarquiezun désépaississement impressionnant.

Les médecins divisent la calvitie féminine en trois types :

Le type I est un amincissement des cheveux  et une perte au niveau du sommet du crâne.

Le type II implique une plus grosse perte au niveau de la raie des cheveux et un amincissement accru autour de celle-ci.

Le type III les cheveux s’amincissent partout, avec une zone dégarnie plus importante au sommet de votre cuir chevelu.

La génétique peut-elle causer la calvitie féminine ?

La perte de cheveux est souvent transmise par les parents à leurs enfants, et de nombreux gènes sont impliqués. Vous pouvez hériter de ces gènes de l’un ou l’autre parent. Vous êtes plus susceptible de souffrir de calvitie féminine si votre mère, votre père ou d’autres proches parents ont eux aussi perdu leurs cheveux.

Qu’est-ce qui cause la calvitie féminine ?

La calvitie féminine est généralement causée par une affection endocrinienne sous-jacente ou une tumeur sécrétant une hormone. Si vous avez d’autres symptômes, comme des règles irrégulières, une acné sévère ou une augmentation des poils indésirables, consultez votre médecin. Il se peut que vous ayez un soucis autre.

Les femmes peuvent-elles souffrir de calvitie avant la quarantaine ?

Les femmes sont moins susceptibles de développer une calvitie avant la quarantaine. Comme les hommes, elles sont plus susceptibles de commencer à perdre des cheveux une fois qu’elles atteignent la quarantaine, la cinquantaine et au-delà.

Des niveaux élevés d’hormones sexuelles masculines, appelées androgènes, contribuent à la perte de cheveux chez les hommes. On pense généralement que les androgènes jouent un rôle dans la perte de cheveux chez les femmes.

Le tabagisme peut également augmenter le risque de perte de cheveux.

Comment la maladie est-elle diagnostiquée ?

Si vous avez remarqué une perte inhabituelle de vos cheveux, consultez votre médecin ou un dermatologue. Votre médecin examinera votre cuir chevelu.

S’ils soupçonnent un autre type de perte de cheveux, ils peuvent également effectuer un test sanguin pour vérifier votre taux d’hormones thyroïdiennes, d’androgènes, de fer ou d’autres substances qui peuvent affecter la croissance.

Traitement de la calvitie féminine

Si vous avez une calvitie, vous pouvez camoufler la perte de cheveux en adoptant une nouvelle coiffure au début.

Le diagnostic précoce est encouragé, car il peut vous permettre de suivre un traitement afin de minimiser la perte de vos cheveux à l’avenir. Votre traitement consistera probablement à la prise d’un ou plusieurs médicaments approuvés pour traiter la perte de cheveux.

Est-ce réversible ?

La calvitie féminine n’est pas réversible. Mais un traitement approprié peut arrêter la perte de cheveux et potentiellement aider à en faire repousser certains que vous avez déjà perdus. Les traitements peuvent prendre jusqu’à 12 mois avant de commencer à agir. Pendant cette période de transition vous pouvez opter pour un complément capillaire le temps que votre chevelure récupere toute sa splendeur.

Peut-on prévenir la calvitie féminine ?

Vous ne pouvez pas prévenir la calvitie féminine, mais vous pouvez protéger vos cheveux contre la casse et la perte :

Mangez sainement.

Consommez suffisamment de fer dans des aliments comme les légumes verts et les céréales complètes.

Évitez les coiffures qui peuvent casser ou endommager vos cheveux, comme l’utilisation des  fers à lisser et des produits chimiques.

Demandez à votre médecin si l’un des médicaments que vous prenez peut favoriser la perte de cheveux. Si c’est le cas, demandez un autre médicament.

Ne fumez pas.

Portez un chapeau quand vous sortez. Trop d’exposition au soleil peut endommager vos cheveux.