La plupart des publicités pour la chute et l’amincissement des cheveux sont destinées plus aux hommes.  Cependant, environ deux tiers des femmes souffrent de perte de cheveux ou de calvitie à un moment donné de leur vie.

Puisque les cheveux d’une femme sont un des traits les plus caractéristiques et les plus visibles, cela peut être dévastateur sur le plan émotionnel si elles les perdent.  Heureusement, chez les femmes, l’amincissement des cheveux n’entraîne généralement pas une calvitie complète, comme c’est le cas chez les hommes.

Les raisons de la perte de cheveux sont généralement liées aux déséquilibres et changements hormonaux, aux carences en vitamines, au stress excessif et au manque d’exercice, et/ou à une mauvaise alimentation.  Pour savoir comment l’éviter, poursuivez la lecture.

perte cheveux femme

Les déséquilibres hormonaux peuvent causer l’amincissement des cheveux chez les femmes.

Les changements hormonaux et les déséquilibres peuvent causer l’amincissement des cheveux dès l’âge de 30 ans !  Bien que les femmes produisent principalement des œstrogènes, elles produisent aussi de la testostérone et d’autres androgènes qui peuvent entraîner ces changements.  Des exemples de ces changements sont la croissance des poils sur la lèvre supérieure, le menton ou d’autres parties du visage et du corps, tandis que les cheveux s’affinent progressivement sur la tête.  Tous ces signes indiquent que leur corps subit des changements.

Les troubles de la thyroïde provoquent parfois un amincissement de la chevelure.

Une hypothyroïdie peut aussi causer l’amincissement des cheveux chez la femme.  Toutes les cellules du corps dépendent de la fonction thyroïdienne pour leur développement.  Si la production de produits chimiques thyroïdiens n’est pas suffisante, la croissance des cheveux ralentira et entraînera un amincissement.

Les carences nutritionnelles peuvent entraîner une diminution du volume capillaire.

L’amincissement des cheveux chez les femmes peut être attribué à une carence en vitamine D.  La population américaine est en grande partie dépourvue de cet élément nutritif essentiel.  Le manque d’exposition au soleil est également lié à une carence en vitamine D.  Les médecins estiment que les personnes qui n’ont pas un accès suffisant au soleil devraient prendre des suppléments de vitamine D pour compléter leur alimentation.

L’amincissement des cheveux chez les femmes peut aussi être le résultat de carences en lysine, cuivre et zinc.  Par conséquent, un régime alimentaire composé d’aliments divers, y compris des fruits, des légumes et des protéines est nécessaire pour prévenir la perte de cheveux.

Un stress excessif peut causer l’amincissement des cheveux.

Les femmes soumises à des niveaux de stress élevés peuvent voir leurs cheveux s’amincir.  Une surcharge de stress physique et/ou émotionnel peut entraîner l’arrêt de la croissance des cheveux et l’entrée dans une période de dormance, ce qui provoquerait la chute des cheveux.  Il est donc important pour les femmes de contrôler leur niveau de stress en adoptant une méthode routinière d’exercices réguliers.

Les produits capillaires contenant des produits chimiques toxiques peuvent également causer la perte des cheveux.

Les produits capillaires contenant des produits chimiques toxiques peuvent également causer une perte de cheveux importante chez les femmes.

La plupart des shampooings, revitalisants et autres produits capillaires contiennent la toxine lauryl sulfate de sodium.  Cette toxine peut affecter le système immunitaire ainsi que la croissance des cheveux.  En fait, le SLS contamine les follicules pileux et inhibe leur croissance.  Les teintures capillaires, les permanentes et les défrisants peuvent aussi causer de graves dommages capillaires.

cause chute cheveux femme

Perte de cheveux après la grossesse : les cycles de la perte de cheveux

Le corps d’une femme enceinte contient des niveaux plus élevés d’œstrogènes et de progestérone.  Avec ces niveaux accrus d’hormones, les cheveux continuent de pousser et semblent plus épais, plus brillants et plus sains que lorsqu’elle n’est pas enceinte.  Cependant, après l’accouchement, il y a une chute soudaine de ces hormones, qui peut provoquer la chute des cheveux après la grossesse.  Même si la chute des cheveux après la grossesse est fréquente, c’est l’une des séquelles physiques les plus visibles chez environ 75 % des femmes.

Gérer la perte de cheveux après la grossesse

Même si la perte de cheveux après la grossesse n’est que temporaire (jusqu’à six mois), elle peut être bouleversante.  Cependant, ces conseils peuvent être utilisés pour gérer la perte de cheveux après la grossesse.

Comme les cheveux sont susceptibles d’être abîmés après la grossesse, des soins capillaires appropriés sont nécessaires pour prévenir d’autres dommages.

Utilisez un peigne à dents larges pour démêler les cheveux mouillés afin d’éviter qu’ils ne se cassent.

Changer de coiffure.  Essayez une nouvelle coupe de cheveux ou ajoutez de la couleur.  Si la perte de cheveux après la grossesse est importante, essayez une coiffure courte et sans prétentions.

Un shampooing et un revitalisant sont nécessaires pour prévenir la casse et la chute des cheveux.

Pendant les premiers mois, évitez d’utiliser quotidiennement des appareils chauffants tels que sèche-cheveux, fers à lisser et fers à friser.

Utilisez des produits coiffants tels que le gel et la mousse pour ajouter du volume.

Adoptez une alimentation équilibrée et nutritive, surtout pendant l’allaitement.  Un régime riche en protéines et en fer sera bénéfique pour la santé de vos cheveux.

Ne pas attacher les cheveux trop fermement en queue de cheval ou en chignon car ils peuvent facilement se casser.  Essayez une queue de cheval lâche.

Consommer beaucoup d’eau est tout aussi important.

Cycles de croissance des cheveux

Les cheveux subissent deux cycles de croissance.  Le premier cycle (croissance), connu sous le nom de cycle « anagène », peut durer entre quatre et sept ans.  Pendant cette phase, les cheveux poussent généralement d’un à deux cm par mois. Environ 80% à 90% des cheveux sont dans ce cycle à un moment donné.

Le deuxième cycle (repos), dit « télogène », a lieu entre les phases de croissance.  Les cheveux plus vieux tombent parce que de nouveaux cheveux poussent.  Pendant le cycle télogène, les femmes peuvent perdre jusqu’à 100 cheveux par jour.  Ce cycle peut durer de trois à quatre mois, mais ces cycles ne se produisent pas simultanément.  Environ 10% à 15% des cheveux sont dans ce cycle à un moment donné.

Le troisième cycle (transitoire), connu sous le nom de phase « catagène » se produit lorsque les cheveux passent de la croissance au repos ou vice versa.  Environ 2 % à 4 % des cheveux sont dans ce cycle à un moment donné.