La perte de cheveux est un phénomène presque banal, tant elle touche de nombreuses personnes, hommes et femmes. Toutefois, les causes de la calvitie sont différentes. Contrairement aux idées reçues, elle n’arrivee pas qu’à la vieillesse. De nos jours, de plus en plus de jeunes souffrent d’alopécie. En effet, c’est un phénomène qui peut se produire à tout moment à partir de l’adolescence. Voici alors les statistiques de la calvitie à connaître.

Calvitie âge moyen : la chute de cheveux par tranche d’âge

Certes, en vieillissant, les gens ont tendance à perdre leurs cheveux, notamment les hommes, ce qui les oblige à porter une prothèse capillaire. Cependant, la calvitie peut apparaître plus tôt chez les jeunes. De ce fait, il n’existe pas de réponse unique à la question : « à quel âge commence-t-on à perdre ses cheveux ? ». En réalité, cela dépend de chaque cas.

La chute de cheveux chez les adolescents

La perte de cheveux peut débuter dès l’âge de 15 ans, bien que ce soit rare. De plus, cela se produit de façon progressive. On observe au tout début un amincissement des cheveux, suivi d’un recul de la ligne frontale. Pour stopper la chute, il est conseillé de consulter rapidement un spécialiste. Vous pourrez ainsi connaître vos différentes options pour stimuler la repousse des cheveux ou du moins ralentir la perte. Plus tôt vous suivrez un traitement, plus les chances de préserver vos cheveux seront grandes.

La chute de cheveux chez les jeunes de 20 ans

En général, les personnes qui souffrent d’une alopécie androgénétique constatent un début de perte de cheveux à cet âge. En effet, la calvitie est déjà visible à ce moment. Toutefois, elle n’est pas vécue de la même façon chez tous les hommes. Encore une fois, pour préserver les cheveux existants, il est conseillé d’agir tôt.

La chute de cheveux à 30 ans ou plus

Arrivé à l’âge de 30 ans, les chances pour les hommes de présenter une calvitie sont de 25%. A 50 ans, 50% des hommes présentent une chute de cheveux visible. Au-delà de 60 ans, ce taux s’élève à 75%. Le port d’une prothese capillaire homme constitue l’ultime recours dans ce cas pour camoufler la chute définitive.

Quels sont les signes de la calvitie ?

Les signes qui indiquent un début de calvitie sont nombreux :

  • Le recul de la ligne de naissance des cheveux : les cheveux reculent progressivement au niveau du front, des tempes ou du sommet du crâne. Rapidement, la chevelure prend la forme de la lettre M.
  • Des zones dégarnies : en cas d’alopécie areata, la chute de cheveux se présente en plaques ou cercles de la taille d’une pièce de monnaie. Ce phénomène peut également entraîner une sensation d’inconfort et des démangeaisons au niveau du cuir chevelu.
  • Des cheveux clairsemés : si les cheveux deviennent plus fins, cela peut être le signe d’une calvitie naissante. Selon le cas, elle peut survenir rapidement ou progressivement.
  • Une repousse plus lente : si la croissance des cheveux devient de plus en plus lente, il se peut qu’elle en vienne a complètement s’arrêter.
  • Perte de cheveux lors du brossage ou sous la douche : certes, il est normal de perdre quelques cheveux par jour, mais si vous constatez une chute de grosses touffes, vous êtes peut-être atteint d’une calvitie.

Quelles sont les solutions contre la perte de cheveux ?

Les chutes de cheveux sont toujours gênantes, mais il existe de nombreuses alternatives pour réduire leurs effets :

La gestion du stress

Les cheveux clairsemés et les pellicules peuvent être causés par le stress. Pensez à la méditation et aux activités physiques pour le réduire.

Les traitements médicaux

On distingue principalement :

  • Le finastéride, qui bloque la dihydrotestostérone, pouvant réduire les follicules pileux.
  • Le minoxidil, qui favorise la pousse des cheveux.

Les interventions chirurgicales

La greffe de cheveux est le traitement utilisé pour lutter contre l’alopécie. Elle consiste à implanter de vrais cheveux sur les zones dégarnies.

Les prothèses capillaires : l’ultime solution contre la calvitie

Les prothèses capillaires ou compléments capillaires sont des perruques médicales utilisées pour cacher une calvitie. Elles sont surtout destinées aux personnes qui sont atteintes d’une chute définitive et dont les cheveux restants ne permettent plus de réaliser une greffe capillaire. Les prothèses existent en différentes coupes, couleurs et longueurs, de quoi satisfaire toutes les demandes. Il est également possible de choisir entre vrais cheveux et cheveux synthétiques. Grâce à cette solution, les personnes victimes d’une alopécie peuvent vivre une vie normale, étant donné qu’une prothèse de qualité est pratiquement indétectable.